Les mouches

21 Sep, 2017

1] Introduction

L’élevage des mouches est un incontournable dans l’élevage de différents invertébrés ; les mantes bien sûr mais aussi divers arachnides, coléoptères prédateurs et bien d’autres encore. Elles présentent de nombreux avantages que nous allons détailler afin de prouver que c’est une proie incontournable pour nos protégés. Le maintien des mouches ne requiert pas beaucoup de matériel et sont installation est facile à mettre en place.

 

1] Les principaux avantages des mouches et mise en place de l’élevage :

Peu onéreuse : En les comparant à autres blattes et grillons, le rapport qualité prix des mouches est beaucoup plus intéressant, à savoir qu’un litre d’asticots (entre 500 et 2000 asticots) revient à environ 7€. Ils sont trouvables facilement en magasin de pêche, aux rayons pêches de magasins de sport et même de plus en plus en grande surface (moins rentable).

Un cycle court :
Le cycle est relativement rapide car les asticots sont vendus à maturité, prêts à se transformer en pupes (ils ont alors atteint leur taille maximale). Il suffit de les laisser à température ambiante pour qu’ils se changent en quelques jours en pupes, puis les mouches apparaissent entre 7 à 15 jours après cette transformation en fonction de la température.
Enfin les mouches peuvent voler quelques heures après leur émergence.

Proies volantes : Certains prédateurs et particulièrement certaines espèces de mantes comme celles de la famille des Empusidae s’alimentent quasi exclusivement de proies volantes, ainsi les mouches sont un mets de choix pour ceux-ci. De plus contrairement aux blattes ou grillons qui sont des proies rampantes, les mouches, en volant, cherchent à prendre de la hauteur, ainsi les mantes qui se tiennent très généralement en partie haute n’ont qu’à tendre les pattes ravisseuses pour s’alimenter. Plusieurs espèces de mantes ou parfois même certains individus ne prennent pas la peine de se déplacer pour attraper une proie repérée mais préfèrent attendre, dissimulés dans les branchages, que celle-ci vienne à portée.

Peu de contraintes : Leur maintien est très simple, il suffit d’avoir des boîtes en plastique, un peu de sciure bien sèche et cela suffit à moins que vous envisagiez de faire de la reproduction et dans ce cas il faut quelques carcasses bien odorantes… Ainsi cela ne prend pas beaucoup de temps et nécessite peu d’entretien, il faut néanmoins disposer d’un frigo pour éviter que tous les asticots se transforment en même temps.
Une fois achetés, les asticots sont introduits dans des bacs en plastique transparents placés dans un frigo. L’ajout de copeaux de bois pour rongeurs ou de sciure afin d’absorber l’excédent d’humidité est primordiale afin d’éviter que les asticots se déplacent grâce à la condensation sur les parois.

Tous les deux trois jours, il suffit de sortir une certaine quantité d’asticots adaptée au besoin de son élevage, et de les placer à une température plus élevée (entre 20 et 30°c°) : plus il fera chaud, plus le cycle sera rapide. En deux jours environ, les asticots se transforment en pupes qui sont l’état de transformation intermédiaire entre l’asticot et la mouche.
Une fois les mouches apparues, il est recommandé de les remettre au frigo, ce qui les « endort » et évite qu’elles s’épuisent à essayer de s’envoler, rallongeant de façon significative leur espérance de vie et il est aussi plus facile de les prélever pour les distribuer.
Les asticots étant vendus à la fin de leur stade larvaire, ne nécessitent aucune alimentation complémentaire. A contrario, les mouches ont besoin de s’alimenter pour augmenter leur durée de vie mais aussi parce qu’elles ont ainsi une plus grande valeur nutritive. Pour se faire, on peut les nourrir avec du miel, qui est naturellement riche en nombreux éléments minéraux, mais qui est aussi composé de différentes protéines possédant des propriétés antibiotiques comme les inhibines et les défensines, efficaces contre la reproduction des bactéries.

 


2] Cycle type

Voici un exemple de planning pour la sortie de mouches de façon régulière :

Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4 Jour 5 Jour 6 Jour 7
Sortie d’un lot A du frigo Mise en pupe Lot A Mise en pupe Lot A   Sortie d’un lot B du frigo Mise en Pupe Lot B Mise en Pupe Lot B
Jour 8 Jour 9 Jour 10 Jour 11 Jour 12 Jour 13 Jour 14
  Naissance Lot A Naissance Lot A puis remise au frigo     Naissance Lot B Naissance Lot B puis remise au frigo

 

 

3] Quelles espèces pour quels individus ?

On trouve dans le commerce deux formes, avec souvent plusieurs espèces différentes :
– Les Pinkies (ou petits asticots blancs) qui donnent de petites mouches vertes (Calliphoa caesar ou Lucilia sp) utilisés pour nourrir des stades moyens (de 0,5mm à 20mm envion)
– Les Gozzers (ou gros asticots blancs) qui donnent des mouches bleues de grosse taille (Calliphora erythrocephala par exemple) utilisés pour nourrir des stades moyens à adultes (de 20mm à 100mm).

 

“Il est recommandé d’utiliser des asticots et des pinkies de couleur sauvage blanche car il existe des asticots colorés pour la pêche, qu’il vaut mieux éviter, même si généralement ce sont des colorants naturels. De plus les mouches obtenues font des excréments colorés qui tâcheront avec résistance toutes vos parois !”

 

Les différentes étapes à mettre en place pour obtenir ses propres mouches

A découvrir également
Les Blattes

Les Blattes

Fiche d’élevage type de blattes destinées à l’alimentation de prédateurs. Découvrez quelques espèces intéressantes à élever !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »