Blepharopsis mendica

26 Sep, 2018

Nom : Blepharopsis mendica

Nom commun : Mante militaire, Mante chardon

Anglais : Devil flower mantis,Thistle mantis

Classification :

Superordre : (Dictyoptera)

Ordre : Mantodea

Famille : Empusidae

Sous-famille: /

Genre : Blepharopsis

Espèce : mendica

 

Description :

Origine :

Pourtour méditérranéen du côté Africain : de la Mauritanie à l’ouest jusqu’à la Somalie à l’est et la Turquie au Nord (Chypre et iles Canaries inclus). Moyen Orient et jusqu’à l’Afghanistan.

Couleurs :

-Ensemble général : couleur vert vif à brun foncé presque noir, mais plus communément légèrement vert ou beige, cela dépend du milieu dans lequel elle évolue. Tacheté de tâches blanc-beige, ce qui ressemble à un camouflage militaire. Elle se cache très bien parmi la végétation sèche mais aussi au milieu des fleurs, d’où peut-être son nom de Flower mantis alors qu’elle appartient à la famille des Empusidae. L’intérieur des pattes ravisseuses est jaune et bleu parsemé de quelques petits points blancs.

-Ailes : Hyalin chez les deux sexes.

Taille :

-Mâle : 6 à 7 cm. Parfois plus longs que les femelles grâce à leurs élytres.

-Femelle : 6 à 7 cm.

Cycle de vie :
Cette espèce a une croissance très particulière et plutôt lente qui peut durer de 5 à 12 mois. En effet elle vit dans des zones très arides avec de grandes variations de températures. A noter qu’elle est beaucoup plus présente sur le littoral où les conditions sont moins inégales.
Aux Canaries, où Mantis Passion a pu les observer, les conditions sont plutôt douces il fait la même température toute l’année (avec une petite augmentation l’été et une légère descente en hiver) et cela s’accompagne de phases de nourriture plus ou moins abondante. Les Blepharopsis mendica peuvent rentrer en phase de « repos » ou « d’hibernation » qui correspond à une baisse du régime alimentaire, un espacement des mues (jusqu’à plusieurs mois sans muer), ce qui révèle une carence. Il est bon à savoir que les variations de température entre le jour et la nuit sont relativement impressionnantes aux Canaries, avec 25-30°C en pleine journée et 15°C au milieu de la nuit (record à 12 – 13°C, sans parler des nuits avec un fort vent frais venant de l’océan, on doit descendre en dessous de 10°C en température ressentie). Le soleil frappe fort en journée mais l’air n’est pas étouffant, voir en fin d’article le paragraphe Commentaire pour plus de détails.
Enfin le taux d’humidité augmente grandement pendant la nuit grâce à l’air marin. L’idéal est donc d’avoir une belle variation entre le jour et la nuit au niveau de la température et de l’hygrométrie. 

-Mâle : Il effectue 8 mues pendant une période de 4 à 8 mois en moyenne de croissance, et vit 4 à 7 mois après la mue imaginale.

-Femelle : Elle effectue 8 mues pendant une période de 4 à 9 mois en moyenne de croissance, et vit de 5 à 9 mois après la mue imaginale.

L’élevage :

Température :

-Jour : 25-35°C. (jusqu’à 40°C voir plus, mais aéré)

-Nuit : 14-22°C.

Hygrométrie :
-Jour : 50-60 %.

-Nuit : 60-80%. (Conditions des iles canaries).

Caractéristique du terrarium :
Un terrarium de 20x20x20 est le minimum pour un individu adulte, avec une moustiquaire à espacements larges sur le haut mais aussi sur les côtés de préférence car c’est une espèce qui n’est pas très agile ce qui peut entrainer chutes et glissades. Il faut absolument réduire au minimum les surfaces en plastique/verre et les gobelets pour les juvéniles sont à éviter à moins de bien les garnir en supports.
La Blepharopsis mendica est une mante relativement peu agressive mais c’est une Empusidae très vorace ainsi le risque de cannibalisme reste assez élevé. Cependant un élevage groupé est possible si les supports et la nourriture sont abondants.

Substrat :
Terre de coco, sable, terre argileuse, à maintenir légèrement humide.

Nourriture la plus adaptée :
Proies volantes pour les jeunes comme pour les adultes, mais possibilité de compléter avec des blattes.
Il s’agit donc de drosophiles (Drosophila melanogaster pour les L1-L2, Drosophila hydei pour les L2-L4). Puis des pinkies de L3 à L5 et enfin des mouches bleues de L5 à adultes. Évitez de trop les gaver cependant, surtout si elles se mettent en phase de repos, cela peut les tuer car elles digèrent beaucoup plus lentement.

Agressivité :
Faible à moyenne, comme dit plus haut, il est possible de les maintenir ensemble, mais le risque reste assez présent. Fournissez beaucoup de supports (herbes diverses) car elles apprécient se camoufler dedans.

Difficulté :
Moyenne, cette espèce est relativement facile à maintenir et la repro n’est pas difficile par contre les bébés peuvent être très fragiles, et des décès liés à la mise en repos/ aux problèmes de digestion suite au manque de variation de température, peuvent survenir.

 

Reproduction :

Maturité sexuelle :

-Mâle : 10 jours.

-Femelle : 10-15 jours.

 

Accouplement :

6-8 heures.

 

Oothèque :

-1ère ponte : Quelques jours après l’accouplement.

-Quantité : de 5 à 10 oothèques.

-Intervalles : 15 jours environ.

 

Incubation :

-Température : 22-30°C.

-Hygrométrie : 60%.

-Durée : 30 jours environ.

 

Éclosion :

-Nombre de larves : 20 à 50 juvéniles.

 

Commentaire :

Espèce connue en élevage depuis des années, Mantis passion à ré introduit un stock en janvier 2017 suite au prélèvement de 4 femelles adultes, une femelle sub adulte et un mâle sub adulte (qui a fécondé 4 femelles !) puis 3 couples sub/adultes en janvier 2018.
Le plus intéressant a été d’observer directement les conditions sur le terrain qui sont, comme indiquées plus haut, assez particulières.
C’est une très belle Empuse plutôt vorace, qui n’hésite pas à adopter la posture d’intimidation facilement à tous les stades. Le fait de pouvoir l’élever en groupe, non sans risque, est très intéressant aussi.

La phase dites “de repos” (se manifestant par l’absence de mues sur une longue période et une baisse de l’appétit) qui se déclenche généralement entre les stades L4 et subsub peut poser problème. Les conditions sur les îles canaries étant, quasiment les mêmes toute l’année, cette phase ne semble pas recommandée, néanmoins voici la meilleure solution actuellement pour les souches en ayant besoin :
-Diminuer la quantité de nourriture à 1 ou 2 mouche(s) par semaine pendant quelques semaines avec une température diminuée, aux alentours de 20°C.
-Puis augmenter la chaleur par la présence d’une ampoule en hauteur, pour créer un point chaud d’environ 30°C et ré-augmenter progressivement la quantité de nourriture.

Après un nouveau voyage en février 2021 et au prélèvement de 4 femelles adultes, 2 mâles adultes, 1 couple sub adulte et une oothèque, nous avons encore poussé plus loin l’étude des conditions du terrain, notamment pour essayer de comprendre les problèmes parfois rencontrés comme indiqués plus haut.
La température et l’hygrométrie ont été mesurées à plusieurs heures différentes sur le terrain. Il est bon à savoir que l’air n’est jamais très chaud (température ressentie 25-30°C en journée), mais l’ensoleillement est très fort et quasi permanent (peu de pluie), de plus les Blepharopsis mendica s’exposent sans problème toute la journée au soleil, la température ressentie doit ainsi monter à plus de 40°C mais, encore une fois, l’air est frais (proximité de l’océan) et circule beaucoup. Concernant l’hygrométrie, les entrées maritimes le soir apportent un air légèrement humide, et l’hygrométrie avoisine les 60%. En revanche en journée on est plutôt aux alentours de 35%.
Si votre souche vient des Canaries, il vaut mieux jouer sur une différence importante de température entre le jour et la nuit plutôt que de les mettre totalement au repos, et si des signes de ralentissement de croissance apparaissent, amplifier davantage cette différence.

 

Retrouvez nos disponibilités pour les Blepharopsis mendica en cliquant ICI

 

 

A découvrir également

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je souhaite acquérir 1 ou2 couples de cette espèce. Comment procéder et quelle est le prix ??
    Bien cordialement

    Réponse
    • Bonjour, désolé je n’ai plus de disponibilités pour cette espèce pour l’instant, Bien cordialement

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »