Phyllocrania paradoxa

Nom : Phyllocrania paradoxa

Nom commun : Mante fantôme, mante feuille morte

Anglais : Ghost mantis

Classification :

Ordre : Mantodea

Famille : Hymenopodidae

Sous-famille : Epaphroditinae

Genre : Phyllocrania

Espèce : Phyllocrania paradoxa

 

Description :

Origine :

Grande partie de l’Afrique sub-saharienne, plutôt au niveau de l’équateur et au sud de celui-ci, ainsi qu’à Madagascar.

Couleurs :

-Ensemble général : Multiple coloration possible, le brun foncé étant la couleur la plus fréquente, cela peut tendre sur le noir ou le bordeaux. Beige, jaune et vert avec plus ou moins d’intensité.

-Ailes : Mélange de noir et jaune.

Taille :

-Mâle : environ 5 cm

-Femelle : environ 5 cm

Cycle de vie :

La croissance s’effectue entre 3 à 6 mois en fonction des conditions de maintien, et les individus des deux sexes arrivent au stade imago en même temps, ou quelques jours plus tard pour les femelles mais ce n’est pas gênant pour la reproduction.
Le cycle est assez court, et dure entre 8 et 14 mois.

-Mâle : Il effectue 7 mues et vit entre 3 et 5 mois après la mue imaginale.

-Femelle : Elle effectue 7 mues et vit entre 5 et 9 mois après la mue imaginale.

 

L’élevage :

Température :

-Jour : 22-35°C

-Nuit : 10-25°C

Hygrométrie :

-Jour : 50-100 %

-Nuit : 50-100 % Vaporisations en fonction du type de milieu souhaité pour vos mantes, plutôt sec ou humide.

Caractéristique du terrarium :

Un terrarium de 15x15x15 est le minimum pour un individu adulte, avec une moustiquaire sur le haut à espacement des mailles petites ou grandes. Phyllocrania paradoxa est une espèce plutôt timide qui a besoin de beaucoup de cachettes, ainsi il faut disposer de nombreux feuillages et branchages.
Pour les juvéniles, l’élevage groupé est possible et ce, jusqu’au stade adulte car c’est une espèce qui vit bien en communauté pour peu que des proies soient présentes en abondance.
Une dizaine d’adultes peuvent cohabiter dans un 45x45x45 sans problème.

Substrat :

Terre de coco, tourbe, ou sable, plutôt maintenu humide.

Nourriture la plus adaptée :

100% de proies volantes. Elles peuvent consommer quelques blattes, mais il est quasiment impossible de les élever sans aucune mouche.
Il s’agit de drosophiles entre L1 et L4, puis de pinkies à partir de L4 jusqu’à L6, mouches de L4 à adultes, et éventuellement quelques blattes pour les femelles à partir du stade L4.

Agressivité :

Faible à moyenne, c’est une mante paisible qui ne cherche pas l’affrontement, toutefois quelques femelles peuvent être plus agressives.

Difficulté :

Facile, c’est une espèce idéale pour débuter car elle s’adapte à énormément de conditions, est relativement résistante, et se reproduit facilement.

 

Reproduction :

Maturité sexuelle :

-Mâle : 10 jours environ

-Femelle : 15 jours environ

Accouplement :

Entre 3 et 6 heures.

 

Oothèque :

-1ère ponte : 10 jours après l’accouplement

-Quantité : entre 7 et 15

-Intervalles : tous les 10 jours environ si la femelle est bien nourrie

 

Incubation

-Température : 20-30°C

-Hygrométrie : 50-90%, humidification tous les 2-4 jours environ

-Durée : 30-60 jours en fonction de la température

 

Éclosion

-Nombre de larves : 10 à 60 bébés


Commentaire :

C’est une superbe espèce idéale pour débuter, dans la mesure ou la gestion de proies volantes est maîtrisée. Elle présente un esthétisme très attrayant, un panel de coloration varié, et l’élevage groupé est possible. De plus, c’est une espèce qui vit aussi bien en savane qu’en forêt tropicale (déjà observée par Mantis Passion en forêt avec 12°C pour 100% d’hygrométrie), ainsi elle tolère bon nombre de conditions différentes. La posture d’intimidation est rare chez les deux sexes.

A découvrir également

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »